AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
On prépare la nouvelle Saison, un peu de patience !
Le flood est ouvert pour tous les inscrits !!
Et quelques jeux vous attendent,
n'hésitez pas à en rajouter !!!!

Partagez | .
 

 Ariel - Tu étais formidable, j'étais fort minable , nous étions formidable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
.
.
.

Ariel Eileen M. Stauner

Administratrice

Arrivé le : 23/04/2013
Baignades : 747
Célébrité : Nina Dobrev
DC/TC : Dites non à la schyzophrénie
Crédits : Bazzart & Kaiji
Nationalité : Américaine
Âge : 21 ans
N° de Chambre : Chez moi


.
.
.

MessageSujet: Ariel - Tu étais formidable, j'étais fort minable , nous étions formidable   Lun 14 Avr - 12:15


Ariel Eileen Marie Paterson
.
.
.
NOM Stauner PRÉNOM(S) Ariel. ÂGE ET NATIONALITÉ21 ans le 18.06 1992 à BaliSITUATION ET ORIENTATION AMOUREUSE Amoureuse, mais . GROUPE Locaux. TYPE DE CHAMBRE se référer à se sujet. CÉLÉBRITÉ Nina Dobrev

.
.
.
Il y a deux sortes de ma mère, celle qui elle est tellement névrosée que tu ne peux rien faire et d'autre dont l'instinct maternelle n'existe pas. Ma mère fait partie de ces femmes qui refusent de grandir, tout psychologue vous diront que le moyen de ne pas grandir et le sexe. De ce fait, ma mère avait ou a un faible pour les coups d'un soir chez et avec des inconnus. C'est comme-ça que moi, Ariel je fus conçus. Je suis d''accords il y a quand même plus romantique, mais ma mère fait tout avec finesse, comme vous pouvez le remarquer. Mon père, lui c'est le mystère de ma vie. Vous vous demandez comment une petite femme peut grandir sans un père. Puisqu'il faut bien avouer, papa est le premier mot d'un bébé , un papa c'est la personne qui ne te jugeras jamais, un papa c'est ton repère masculin...L'avantage d'un père inexistant c'est qu'il peut être comme vous avez envie. A certains moments, je le voyais pompier ou policier ou magicien. Ma mère, elle je la voyais tel qu'elle était. Quand j'étais enfant, j'étais persuadée qu'elle travaillait beaucoup, mais par la suite j'ai seulement découvert une libido un peu trop importante chez elle. Je n'ai pas vécus toute mon enfance dans le doute, un jour je questionnai ma mère sur mon père. Puis le lendemain nous étions devant chez lui, je l'ai vu avec sa fille et son fils. Ils étaient tellement heureux, que je ne voulais pas tout gâcher. C'est triste et complètement perdues que je rentrai chez moi. Bizarrement , je ne lui en voulais pas, après tout ce n'était qu'un homme. A mes yeux la seule coupable est ma mère, on dit que le contraire de l'amour c'est l'indifférence, non la haine. Peut-être que je la déteste parce que je l'aime. Le plus triste dans tout ça c'est qu'elle aurait pus être une bonne mère, mais non. Maintenant elle fait la même chose avec ma petite soeur, mais je refuse de la laisser faire. Je refuse que ma petite soeur vivent dans l'ombre d'une femme pareille, d'une femme qui ne fait que de sortir et en as rien à faire d'avoir des enfants. J'essaie avec mes revenus d'engager un avocat pour en avoir la garde, ma petite prunelle doit vivre loin de cette folle. L'amour je n'y crois plus, un jour je l'ai vécus et je me sentais si bien, si belle. C'est dans le regard de la personne qu'on aime, qu'on se sent belle. Quand il me regardait j'en avais le souffle coupé, chacune de ces caresses m'en faisais demander d'autres et quand il mordillait sa lèvre inférieure je trouvais ça si torride. J'étais dans la phase de l'adolescence où on découvre son corps et celui du sexe opposé. Mon corps réclamait le sien à chacune de ces caresses, à force de se désirais. Ce soir-là j'étais si bien, nos deux corps collés serrés, pour finir pour en former plus qu'un. Je ne me voyais plus sans lui et dès le réveils il n'était plus là. Il était partie sans aucune explication. Peut-être que mes sentiments n'étaient pas partagés ? Peut-être ai-je envisager un futur à deux que lui ne voulait pas ? Enfin le mal avait eu lieu. En ce moment -même, je suis au cimetière, de loin on enterre un homme. Tout le monde pleure, ses enfants souffrent et leur peine me fait mal aux ventre. Cet homme qu'on enterre c'est mon père, mon véritable père. Et cette famille qui pleure et aussi la mienne, mais eux ne me connaissent pas..

.
.
.
PSEUDO Saaraah ÂGE 20 ans. PAYS/RÉGION France Lorraine PRÉSENCE Tout les jours sauf le week end. OU NOUS AS-TU TROUVÉHum..Je suis là depuis le début. AUTRE CHOSE Il est beau n'est-ce pas ?. AIDES-NOUS
Code:
<vi>Nina Dobrev</vi> ♡ [i]Ariel Eileen M. Stauner[/i]

.
.
.


.
.
.


Etre ta femme, porter ton enfant.
Trop souvent, ce qu’on désire le plus au monde, est justement ce que l’on ne peut pas avoir. Le désir parfois, peut vous briser le cœur, vous anéantir. Le désir peut faire de votre vie en enfer. C’est dur de vouloir quelque chose qu’on ne peut pas avoir. Mais ceux qui souffrent le plus, sont ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ariel - Tu étais formidable, j'étais fort minable , nous étions formidable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ariel - Tu étais formidable, j'étais fort minable, nous étions formidables...
» tu étais formidable, j'étais fort minable nous étions formidables ❥ marie
» Tu étais formidable, j'étais fort Minable [Pv Sienna]
» Tu étais formidable, j'étais fort minable - Cersei & Elyas
» Tu es formidable et je suis fort minable || Anna & Raf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'm a Baliver :: L'Arrivée à l'Hôtel :: Les Réservations :: Réservations Enregistrées-